Le Centre d’étude sur l’Evaluation de la Protection dans le domaine Nucléaire (CEPN) est une association à but non lucratif, fondée en 1976, pour évaluer la protection de l’homme contre les dangers des rayonnements ionisants, sous ses aspects techniques, sanitaires, économiques et sociaux.

D’abord fortement focalisé sur le développement et l’application du principe d’optimisation de la radioprotection, le programme de recherche du Groupe s’est également orienté au cours des dernières années vers l’implication des parties prenantes dans l’évaluation et la gestion du risque radiologique et la diffusion de la culture de radioprotection.

Les études sont réalisées par un groupe d’une quinzaine d’ingénieurs et d’économistes. Le programme de recherche est évalué par un Conseil Scientifique.

Les membres actuels de l’Association sont au nombre de trois : Electricité de France (EDF), l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) et le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA).

Le Centre d’étude sur l’Evaluation de la Protection dans le domaine Nucléaire (CEPN) est une association à but non lucratif, fondée en 1976, pour évaluer la protection de l’homme contre les dangers des rayonnements ionisants, sous ses aspects techniques, sanitaires, économiques et sociaux.

Dernières publications

Synthesis of reflections and conclusions of the SFRP-IRPA workshop on the reasonableness in the pratical implementation of the ALARA principle

SCHNEIDER T., LECOMTE JF., SCHIEBER C., ANDRESZ S., CHAMBRETTE V., LE GUEN B., VAILLANT L.

Radioprotection, DOI: 10.1051/radiopro/2017031.

Abstract

For almost two years, the International Radiological Protection Association (IRPA) has been engaged in a reflection on the implementation of the radiological protection system and its evolution. In this context, the French Society for Radiological Protection (SFRP) organised a workshop on the search for a level of protection judged to be “reasonable” in the practical implementation of the optimisation approach held in Paris, last February 2017. The objective of this workshop was to initiate a discussion on the foundations of the optimisation principle and to share experience feedback on its implementation in three areas: the nuclear sector (particularly for occupational exposures), the medical sector and some existing exposure situations (exposure to radon, management of radium contaminated sites and management of post-accident situations). The article summarizes the discussions and conclusions of the workshop. It appears that the practical implementation of optimisation as well as the evaluation of the protection level considered as “reasonable” varies according to the field of activities, and remain a challenge in all cases.

Download …

Expositions / Projets

Vous avez dit Radioprotection ?

Vous avez dit Radioprotection ?

« Vous avez dit Radioprotection ? Histoires de rayons X, de radioactivité… » est une exposition consacrée à la radioprotection, c'est-à-dire à l'ensemble des moyens visant à protéger les travailleurs, la population et l'environnement des effets potentiellement nocifs des rayons X et de la radioactivité.

Rayons Santé

Rayons Santé

« Rayons Santé » est une exposition itinérante dont le but est de sensibiliser le grand public aux usages des rayons X et de la radioactivité en médecine en mettant en relief les bénéfices attendus mais aussi les risques. Plusieurs thématiques sont abordées afin d’inciter les soignants, comme les patients à avoir une approche raisonnée et prudente afin d’en tirer le meilleur parti pour la santé.

ETHOS en Biélorussie

ETHOS en Biélorussie

Le projet européen ETHOS avait pour but d’améliorer durablement les conditions de vie des habitants des villages dont la vie quotidienne a été fortement affectée par la présence à long terme de contamination radioactive à la suite de l’accident de Tchernobyl. Il s’agissait d’une nouvelle démarche pluridisciplinaire basée sur une implication forte de la population dans l’évaluation et la gestion du risque radiologique en concertation avec les autorités locales, régionales et nationales et des experts biélorusses.